AccueilActualitésNouvelle Montréal : -8°C   |  Météo détaillée  |  Changer de ville
Actualités
Imprimer cette page
5 octobre 2010

Il y aura du ski la saison prochaine au Mont Avalanche. La nébulosité entourant la poursuite des opérations de la station de ski des Laurentides semble définitivement dissipée depuis que la municipalité de Saint-Adolphe-D’Howard s’en soit portée acquéreur pour une somme avoisinant le million de dollars. Dans un contexte de précarité dans plusieurs stations de ski du Québec, le maire Réjean Gravel refuse de parler de rentabilité économique mais plutôt d’actif au service des citoyens comme s’il s’agissait d’une aréna.

Devant l’essoufflement de l’organisme à but non lucratif qui gérait jusqu’ici la station, la municipalité a pris les moyens de protéger le fond de terrain et les équipements en les intégrant dans ses infrastructures municipales. Dans une entrevue exclusive au Carnet du ski, le premier magistrat s’est dit conscient que sa municipalité pourrait faire face à des déficits d’opération. « Ne parlons pas de déficit mais de service à la population pour lequel il y a tout de même un coût » tient-il à nuancer.

Le maire Gravel n’a pas caché que sa ville caresse des ambitions à la mesure des besoins de ses citoyens grâce à des activités quatre saisons qui sauront répondre aux attentes de 12,000 villégiateurs et 4,000 résidents permanents.

Le ski demeurera toujours l’activité première mais le vélo de montagne devrait s’intégrer à l’offre dans un proche avenir. Dans l’immédiat, la ville procédera à divers travaux dont la réfection du stationnement, un peu de peinture au chalet, le fauchage des pistes et diverses réparations à la remontée mécanique.

Sans complexe vis-à-vis les stations environnantes plus costaudes, le Mont Avalanche entend développer une identité propre et distincte en misant d’abord sur les familles qui ont répondu de façon importante à l’acquisition du nouveau tapis magique l’an dernier. Le télémark est aussi une avenue qu’entend exploiter les nouveaux gestionnaires de la station intégrée dorénavant au service des loisirs.

L'essoufflement de l'OSBL

Jusqu’à tout récemment, le Mont Avalanche était propriété d’un organisme à but non-lucratif qui parvenait à faire ses frais, souvent à l’arraché, grâce notamment à l’apport depuis 3 ans d’une légère taxe spéciale perçue auprès de résidents. Le maire a tenu à saluer les efforts d’un bon groupe de « croyants » qui ont soutenu la station quinquagénaire avec peu de moyen. Malgré tout, l’organisme ne parvenait pas générer suffisamment de profits à être réinvestit dans l’amélioration des infrastructures.

En assumant la dette de l’OSBL d’environ 650,000 $ et en y injectant quelques 300,000 $ dans la bonification des infrastructures, la ville a pu compter sur un certain assentiment de la population. « Nous avons été très transparent et la population a bien compris l’enjeu » s’enorgueillit le maire Gravel tout en précisant que seulement 121 personnes auront daigné signer le registre exigeant la tenue d’un référendum sur le règlement d’emprunt.

Commentaire du webmestre

L’exemple récent de Saint-Adolphe d’Howard n’est pas sans faire un pied de nez à la municipalité du Canton d’Hatley qui n’a pas eu le même courage dans le dossier de la fermeture de Montjoye. Reste à voir si, dans le dossier d'Orford, les politiciens de la MRC Memphrémagog auront la même volonté de prendre une décision non pas sur une base économique mais fondée sur un équipement régional comme tant d’autres.

Sources : EXCLUSIF Roger Laroche - Carnet du ski --- Photos : Mont Avalanche & ZoneSki

Toutes les nouvelles

Recherche  ok
ZoneSki.com ZoneSki.com
Les conditions de ski Les conditions de ski
Les caméras web Les caméras web
Les aubaines Les aubaines
Les excursionnistes Les excursionnistes
Covoiturage Covoiturage
Nous contacter Pour nous rejoindre
Accueil - En manchette - Actualités - Carnet des stations - Calendrier - Contactez-nous - Abonnez-vous aux fils RSS - Carte du site
© 2018, Carnet du ski de Roger Laroche -- Tous droits réservés